Les Victimes de la Traite de Personnes

APERÇU ET OBJECTIFS DU PROGRAMME

Le Programme de gestion de cas intensive pour les victimes de la traite de personnes est un projet pilote financé par le ministère de la Justice du Canada.

Nous offrons ce qui suit :

  • Des services thérapeutiques pour les victimes de toutes les formes de traite de personnes.
  • Des services de psycho-éducation pour les familles sur l’incidence des traumatismes et de la violence, des stratégies utiles sur la façon d’appuyer les proches et des renseignements sur les avantages de la thérapie continue.
  • Des services d’intervention d’urgence immédiate lorsque des préoccupations importantes ou des risques importants pour la santé ont été relevés.
  • La coordination de services et de mécanismes de soutien en collaboration avec le client au sein d’une variété de systèmes de services.
  • Une communication continue avec les clients, les membres de la famille et les professionnels afin de s’assurer que le client obtient les services nécessaires grâce à une équipe multidisciplinaire.
  • Des renvois appropriés vers des organismes et des services communautaires, au besoin.
  • Des services d’intervention, au besoin.
  • Des services de consultation et de formation sur le programme et sur les pratiques tenant compte des traumatismes.

EN QUOI CONSISTE LA TRAITE DE PERSONNES?

La traite de personnes constitue une infraction en vertu de l’article 279 du Code criminel du Canada et de l’article 118 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. Le Plan national de lutte contre la traite de personnes du Canada stipule ce qui suit : La traite de personnes consiste à recruter, à transporter et à loger des personnes ou à exercer un contrôle ou une influence sur leur mouvement afin de les exploiter, généralement à des fins sexuelles ou de travail forcé.

Selon les lois canadiennes et le Protocole des Nations Unies visant à prévenir, réprimer et punir la traite de personnes, en particulier des femmes et des enfants (protocole de Palerme), la traite de personnes comporte trois éléments : l’acte (ce qui est fait), le moyen (comment cela est fait) et la finalité (pourquoi cela est fait).

QUI SONT LES PERSONNES LES PLUS À RISQUE?

Bien que les femmes constituent la majorité des victimes de traite de personnes au Canada, les hommes et les enfants peuvent aussi en être victimes. Les personnes les plus susceptibles d’être à risque sont les suivantes :

  • Les personnes les moins avantagées sur le plan social ou économique, y compris les femmes d’origine autochtone, les jeunes et les enfants, les migrants, les nouveaux immigrants ainsi que les jeunes en fugue ou sans abri.
  • Les filles ou les femmes attirées vers les grands centres urbains ou qui y déménagent volontairement.
  • D’autres facteurs pouvant rendre une personne plus vulnérable comprennent les suivants, sans s’y limiter : des antécédents de mauvais traitements, des traumatismes intergénérationnels, la pauvreté, le manque de logements sûrs ainsi que le manque de ressources et d’une infrastructure communautaires.

QUELS SONT LES INDICATEURS DE LA TRAITE DE PERSONNES?

Il y a très peu d’indicateurs clairs de la traite de personnes. Une personne peut être une victime potentielle de la traite de personnes si elle :

  • Présente des changements de comportement soudains.
  • Répond rarement à ses appels ou messages téléphoniques et disparaît pendant de longues périodes.
  • Déménage et change d’adresse fréquemment.
  • Présente des blessures ou des ecchymoses.
  • Ne connaît pas le quartier dans lequel elle vit ou travaille.
  • N’a pas de passeport ou d’autres pièces d’identité, ou si son passeport, son visa ou d’autres documents de voyage ont été confisqués par son employeur.
  • Ne parle pas en son propre nom.
  • Présente des signes de malnutrition et de surmenage.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Les fournisseurs de services dans de multiples secteurs contribuent grandement à appuyer les victimes de la traite de personnes. Pour lutter contre la traite de personnes, il faut des stratégies ancrées dans des approches fondées sur les droits de la personne. La prestation de services enracinée dans des stratégies intersectorielles tenant compte des traumatismes qui décolonisent les approches des traumatismes, qui sont axées sur les forces et qui reconnaissent et respectent l’autonomie et l’auto-détermination des personnes est essentielle pour s’attaquer à l’incidence humaine de la traite de personnes. Il importe tout autant de reconnaître que la traite de personnes est à la fois une expérience personnelle et un problème social.

Conseils pratiques à l’intention des fournisseurs de services :

  • Ne portez pas de jugement.
  • Appuyez les gens dans leurs circonstances actuelles, même si leurs choix ne cadrent pas avec vos points de vue personnels.
  • Assurez-vous que les politiques et les programmes sont établis en fonction des commentaires des personnes ayant une expérience vécue.
  • Travaillez pour réduire la stigmatisation rattachée à l’industrie du sexe.
  • Militez pour l’obtention de ressources, de fonds et de lois équitables.
  • Soyez conscients de la façon dont vos propres expériences et points de vue peuvent façonner le travail que vous effectuez.

RENVOIS

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes ou risque d’être victime de violence ou d’exploitation et que vous ou cette personne avez besoin de soutien, nous pouvons vous offrir divers services d’intervention directe.

 

COORDONNÉES ET HEURES D’OUVERTURE :

Services aux victimes de S.D.G. et A.

117, Première Rue Est

Cornwall (Ontario)  K6H 1K8

613 938-8900 ou 1 866 264-8900

www.vsv-sdga.ca

Heures de bureau :

Du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h à 16 h 30

VOUS POUVEZ AUSSI APPELER EN TOUT TEMPS :

Traduction du nom de la ligne téléphonique ci-dessus :

Ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes

La Ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes est un service multilingue confidentiel offert jour et nuit, 7 jours par semaine, qui met les victimes et les survivants en contact avec les services sociaux, les services d’urgence et les forces de l’ordre et qui accepte des renseignements du public.

COMPOSEZ LE 1 833 900-1010 EN LIGNE

canadianhumantraffickinghotline.ca