Information

Le ministère de la Justice Canada définit le terme « victime » comme suit : « …toute personne qui subit des torts, meurt ou souffre par suite d’une situation ou d’un acte accidentel ou intentionnel. La victime peut connaître des pertes et des souffrances physiques, psychologiques, affectives, financières, sociales et médicales, entre autres. » [traduction libre]

Points importants à retenir au sujet de cette définition :

Toute personne – N’importe qui peut devenir une victime. Une situation de crise peut produire une ou plusieurs victimes.

Subit des torts, meurt ou souffre – Il peut s’agir de victimes primaires, secondaires ou tertiaires.

  • Victimes primaires – Elles sont directement exposées à un événement critique (p. ex., la personne décédée, la personne blessée et les proches).
  • Victimes secondaires – Elles ont observé les effets traumatiques immédiats sur les victimes primaires (p. ex., témoins et équipes de secours).
  • Victimes tertiaires – Elles sont détachées de l’événement critique, mais tout de même touchées de par un lien quelconque avec une victime primaire ou secondaire (p. ex., voisins immédiats, membres de la communauté, personnes ayant survécu à un événement critique).

Situation ou acte accidentel ou intentionnel – La victimisation peut être le résultat d’un acte ou d’une situation qui peut ou non constitué un acte criminel et qui peut ou non impliquer un agresseur.